• Menu
  • Fermer
  • Accès-Travail-Emploi | Orientation scolaire et professionnelle et Recherche d'emploi

Métiers non traditionnels | Accès-Travail-Femmes | Orientation scolaire et professionnelle et Recherche d'emploi pour femmes au Saguenay

Domaines de garçons ou de filles ?

Même si les métiers à la base n’ont pas de sexe, les choix professionnels eux, tiennent compte de la notion de sexe, ce qui fait qu’ils sont historiquement campés en domaines de garçons ou de filles.

Les métiers non traditionnels sont des emplois occupés majoritairement par des hommes et dans lesquels on retrouve encore peu de femmes. Concrètement, un emploi est considéré non traditionnel lorsque moins de 33 1/3 % de femmes l’exercent.

Il y a des métiers non traditionnels dans tous les secteurs d’activités (construction, services, arts et loisirs, affaires et administration, etc.).

Il y a également des métiers non traditionnels dans tous les niveaux d’enseignements (semi-spécialisé, professionnel, collégial et universitaire).

Malgré les avancées importantes pour les femmes dans plusieurs domaines d’emplois, certains métiers demeurent non traditionnels, par exemple : bouchère, mécanicienne industrielle, ambulancière, informaticienne, etc.

Encore aujourd’hui, on constate que :

  • 75 % des travailleuses se concentrent dans 10 % des professions sur les 350 répertoriées dans la CNP (Classification nationale des professions).
  • Plus de 80 % des femmes en formation professionnelle sont inscrites dans seulement 4 secteurs sur 16 : administration, commerce et informatique / alimentation et tourisme / santé / soins esthétiques.
  • Sur les 115 programmes de la formation technique au collégial, 54 sont considérés comme non traditionnels pour les filles.

Les conséquences :

Cela conduit au maintien de la non diversification professionnelle. La concentration professionnelle des femmes a des conséquences importantes sur leurs conditions de travail qui demeurent inférieures à celles de leurs confrères masculins, et ce, dans tous les types d’emplois.

  • Les femmes sont surreprésentées dans des emplois précaires (temporaires, sur appel, temps partiel, horaires coupés, absence d’avantages sociaux).
  • 58,5 % des personnes qui travaillent au salaire minimum sont des femmes.
  • Les filles sont peu représentées dans des secteurs d’emplois en forte demande. Cela occasionne une perte de renouvellement du bassin de main-d’œuvre, particulièrement dans les secteurs professionnels de niveau secondaire, tout en contribuant à la pénurie de ressources dans des domaines traditionnellement masculins.

Diversification professionnelle

Notre service en non traditionnel vise à promouvoir la diversification professionnelle. Ainsi, l’équipe de conseillères en emploi non traditionnel s’implique activement dans son milieu afin de faire connaître aux filles et aux femmes l’éventail complet des possibilités lors du choix de carrière en plus de promouvoir de nouveaux modèles de travailleuses :

  • Ateliers dans les écoles primaires et secondaires dans le cadre du projet « Travaillons ensemble pour la mixité en emploi » en partenariat avec le Secrétariat à la condition féminine ;
  • Kiosques dans les salons de l’emploi et de l’éducation ;
  • Diners de sensibilisation aux réalités des métiers non traditionnels dans les centres de formation professionnelle de la région ;
  • Participation au « Défi des recrues » du Centre de formation professionnelle Jonquière ;
  • Accompagnement et support aux participantes du concours « Chapeau, les filles! » ;
  • Membre du jury pour la bourse « Maman va à l’école ».

Merci à nos partenaires